Protée anguillard – découvrez les bébés dragons

En janvier 2016, le conte de fée est devenu réalité : le monde a appris que des œufs de dragons avaient été pondus.  

Le protée anguillard excite les esprits depuis des siècles. Sa légende était autrefois racontée aux quatre coins de l'empire austro-hongrois, grâce à l'imagination débordante des habitants, aux mystères qui entouraient cette espèce, mais aussi aux travaux de Janez Valvasor.

Une perle rare

Sous l'effet négatif de la pollution croissante des eaux souterraines et de l'influence humaine sur les écosystèmes souterrains, la population de protées anguillards subit une diminution constante. En 2009, l'Union internationale pour la conservation de la nature l'a classé sur la liste rouge des espèces animales menacées. Sir David Attenborough, légendaire naturaliste britannique et auteur de nombreux films documentaires dans la maison de production de la BBC, a classé le protée anguillard sur la liste des dix espèces animales menacées qu'il emmènerait sur son « arche de Noé » : 

Le protée anguillard fait partie des plus grands experts en matière d'adaptation à l'environnement.

L'attente de la naissance des petits protées est donc un événement exceptionnel, tant pour la Slovénie que pour les sciences naturelles et les naturalistes du monde entier.

DANS L'ATTENTE DES BÉBÉS DRAGONS

Samedi 30 janvier 2016, un guide de la grotte de Postojna a remarqué qu'un œuf de protée anguillard était fixé sur la vitre de l'aquarium installé dans la Salle de concert. À côté, la femelle protée montait la garde sur l'œuf qu'elle venait de pondre. Le monde entier a salué avec enthousiasme l'arrivée du premier œuf et attend avec impatience l'éclosion des bébés dragons. 

JOURNAL DU PROTÉE

30. janvier

1er JOUR

Le guide de la grotte Juan Pablo Maschio observe le premier œuf et en averti tous les responsables. Nous sortons de l'aquarium tous les protées anguillards qui pourraient déranger le bon déroulement de la ponte ou manger les œufs. La mère dragon reste seule dans l'aquarium avec son œuf.

Saviez-vous ?

La femelle défend avec véhémence ses œufs contre les autres protées. 

03. février

5e JOUR

Un nouvel œuf est observé dans l'aquarium. En trois jours, la femelle a déplacé son territoire de ponte sous une pierre plate vers un des deux emplacements idéaux. 

Saviez-vous ?

Les protées anguillards marquent leur territoire en émettant des signaux chimiques.

11. février

13e JOUR

La femelle protée fait encore notre joie pendant la nuit. Au matin, nous dénombrons pas moins de 24 œufs répartis des deux côtés de la pierre plate. 

19. février

21e JOUR

La femelle a pondu son 52e œuf. Avec une caméra, nous observons comment les amphipodes, ces petits crustacés que nous donnons à manger à la femelle protée, s'approchent des différents œufs. Pendant un moment d'absence de la femelle, trois amphipodes tentent de grignoter l'enveloppe d'un œuf. À son retour, la mère les détecte immédiatement et les attaque. 

Saviez-vous ?

Les protées anguillards sont dotés d'un odorat et d'un goût extrêmement développés, et ils sont capables de reconnaître le type et la qualité d'un aliment potentiel. Mais leur plus faculté la plus importante, c'est celle de détecter les champs électriques émis par les autres animaux, qui les aide à se situer dans l'obscurité complète.

24. février

26e JOUR

Nous recevons la visite du Dr Lilijana Bizjak Mali, experte en biologie du protée anguillard à la faculté biotechnique de Ljubljana, ainsi que du Dr Stanley Sessions, expert dans le domaine de la biologie intégrative des amphibiens au Hartwick College de l'État de New York. Ils examinent les œufs et constatent que certains montrent des signes de développement. 

Saviez-vous ?

Aux États-Unis, le Dr. Sessions étudie, entre autres, le plus proche parent du protée anguillard : un amphibien à queue du genre Nectorus qui vit dans les eaux de surface sur la côte Est de l'Amérique du Nord.  Les ancêtres et parents du protée anguillard vivaient chez nous en surface. Ils ont disparu pendant l'époque glaciaire.

08. mars

39e JOUR

Une équipe de la chaîne de télévision Discovery Channel visite la grotte de Postojna pour porter dans le mode la nouvelle de l'événement extraordinaire.

Encore une information sur la visite des grandes entreprises de médias : les groupes de médias mondiaux souhaitaient filmer les précieux œufs. Mais le mystère est resté dans le noir, uniquement filmé par caméra infrarouge.

15. mars

46e JOUR

Nous contrôlons l'état de la rivière souterraine Pivka, qui constitue le milieu naturel du protée anguillard, Le niveau de la rivière est monté. Les crues sont dangereuses pour les protées anguillards, car elles peuvent les emporter hors de la grotte. La plupart d'entre eux ne survivent pas à l'extérieur. 

Saviez-vous ?

En Slovénie, le protée anguillard est une espèce animale protégée par la loi, et il est inscrit sur la liste des espèces rares et menacées depuis 1982.

28. mars

59e JOUR

La femelle protée abandonne ses œufs subitement et se retire de l'autre côté de l'aquarium, où elle pond encore un œuf. Les biologistes supposent qu'il s'agit d'un comportement naturel : ainsi répartis, les œufs auraient plus de chance de survivre.

Saviez-vous ?

Chiffre : selon des estimations statistiques, on compte deux naissances de protées anguillards pour 500 œufs pondus.

01. avril

63e JOUR

Une partie des œufs n'est pas fécondée. Ces œufs sont reconnaissables à leur absence de développement, qui est suivie par les premiers signes de dépérissement. Les œufs non fécondés deviennent alors troubles, et ils doivent être éliminés. 

10. avril

72e JOUR

Les embryons se mettent à bouger en formant une lettre S. Ils amusent les visiteurs de la grotte qui assistent, sur un écran, à ce véritable petit spectacle de danse.

27. avril

89e JOUR

Grand déménagement. Nous déplaçons précautionneusement la pierre dans un récipient pour la mettre dans l'aquarium que nous avons préparé à l'écart de l'itinéraire suivi par les touristes. Une partie des œufs décline et nous les déplaçons sur une grille, dans une sorte de « crèche ». Ils poursuivent leur développement à proximité de la surface, où il y a beaucoup d'oxygène.

Saviez-vous ?

Le protée anguillard vit jusqu'à 100 ans, et peut rester sans manger pendant 10 ans.

07. mai

99e JOUR

Les branchies de nos embryons se ramifient lentement. On peut observer la circulation du sang et le premier battement de cœur. La vie devient de plus en plus visible. Les embryons se sont beaucoup calmés.

Saviez-vous ?

Le protée anguillard respire par des branchies externes, par des poumons rudimentaires et par sa peau. Il possède une oreille interne développée qui joue le rôle d'organe d'équilibre et d'organe auditif.

17. mai

109e JOUR

Notre couvée est spontanément sur le dos. Environ trois phases de développement restent avant l'éclosion des œufs. Aujourd'hui, un embryon nous a rempli de joie en tournant comme un fou pendant plus d'une heure dans les enveloppes de son œuf. Nous attendons son éclosion d'un jour à l'autre.

Saviez-vous ?

Selon la température de l'eau, le développement embryonnaire dans l'œuf peut aussi durer jusqu'à 140 jours, ce qui est extrêmement long par rapport aux autres urodèles. 

20. mai

112e JOUR

Vendredi 20 mai, les Dr Mali et Sessions nous rendent à nouveau visite. Le Dr Mali prend des photos d'embryon au microscope.

Elle nous fait plaisir en nous annonçant que le bourgeon de membre porte déjà les fentes des doigts, ce qui signifie que l'éclosion approche.

L'embryon présente les signes de la phase de développement 19 selon Briegleb.

Les branchies sont encore plus ramifiées, le pigment oculaire est visible, le cœur bat et est irrigué par le sang. L'embryon mesure entre 17 et 18 mm. 

Saviez-vous ?

Saviez-vous que la larve de protée anguillard porte des yeux qui se recouvrent de peau à l'âge adulte ? 

30. mai

124E JOUR

Lundi 30 mai, le premier bébé dragon est sorti de son œuf dans l'obscurité de la grotte de Postojna, sous les yeux émerveillés de ses admirateurs du monde entier.

01. juin

125E JOUR

14. juin

138E JOUR

Le premier bébé protée anguillard grandit bien, ses yeux et ses petites jambes sont bien visibles. En ce moment, il « s’amuse » à remonter à la surface puis à redescendre vers le fond. Ce téméraire a récemment été rejoint par 12 petits frères et sœurs fraîchement éclos.

15. juin

139E JOUR

Une nouvelle larve a commencé à sortir de son œuf. Si vous pensez qu'il n'y a rien d'exceptionnel à cela, vous vous trompez complètement. Ce petit protée anguillard est manifestement très prudent et sait qu'il ne faut pas se « taper la tête contre les murs ». En effet, il a commencé à percer l'enveloppe avec sa queue, et il est sorti de l'œuf à l'envers : il a d'abord sondé les environs avec sa queue, et lorsqu'il a vu que tout allait bien, il a sorti sa tête.

16. juin

140E JOUR

Les larves grandissent vite, et il va bientôt falloir les déplacer dans des aquariums, chacune dans le sien, ce qui s'annonce être une opération fort délicate : mais ces problèmes ne sont que des défis agréables à relever pour nos biologistes, qui préparent déjà les premiers stocks de nourriture qui seront distribués aux jeunes dragons lorsqu’ils auront leurs premières dents.

18. juin

142E JOUR

Quel nom peut-on donner à celui qui a survécu, alors que la plupart ne lui donnaient plus aucune chance ? À celui qui avait la plus faible probabilité statistique de survie, parce que ses conditions de vie étaient trop rudes ? À celui qui a surpris et ravi tout le monde en naissant, grâce à sa ténacité et à sa résistance ? On ne pouvait pas ne pas l'appeler... Boris !

Boris est sorti de l'œuf qui était le plus proche des autres œufs contaminés, moisis, c'est pourquoi nous avons dû le placer dans un récipient spécial. Il n'y avait aucune filtration particulière, l'eau n'était filtrée que par la voie « naturelle ». Puis nous avons attendu. Et c'est le 142e jour après la ponte des œufs que l'heureux événement est arrivé, et ce petit polisson a pu faire le pitre devant l'appareil photo. Bienvenue à toi Boris, petite bête, nous te souhaitons bonne chance.

22. juin

146E JOUR

En haut, en bas, en haut, en bas... Les larves « chahutent » dans leurs bocaux. Ce qu'elles préfèrent, c'est nager vers la surface, puis redescendre au fond.  Apparemment, le jaune de leur œuf leur donne suffisamment d'énergie. Leurs têtes, qui ont déjà pris une forme trapézoïdale, évoquent de plus en plus celle des animaux adultes. Mais elles ne sont pas encore blanches, elles ont encore leur belle pigmentation. Chez les plus grandes larves, les pattes arrières font déjà leur apparition. 

25. juin

149E JOUR

Comme pour tous les enfants, le temps est venu de mesurer les nouveau-nés. Mais nous devons le faire sans les toucher. Nous avons donc installé un filet de 1 x 1 cm au fond de l'aquarium pour réaliser les mesures. Les plus grands « dragons », qui sont sortis parmi les premiers, mesurent déjà entre 2 et 2,5 cm. Tous portent encore du jaune d'œuf du côté ventral, et certains possèdent déjà leurs trois doigts au bout des pattes avant.

29. juin

153E JOUR

 Les larves se nourrissent toujours de jaune d'œuf, et nous nous dépêchons de leur préparer leur nourriture. 5 embryons attendent encore dans leur enveloppe. Un mois est passé depuis la première éclosion, et les larves les plus vieilles devraient bientôt commencer à développer leur bouche, ce qui signifient qu'elles devront commencer à manger. Ce moment est l'un des plus incertains et fait monter le stress dans notre équipe.

07. juillet

161E JOUR

Nos deux biologistes ont à nouveau retroussé leurs manches et sont partis dans l’une des rares parties intactes de la rivière Pivka. Cette fois, ils ont ramassé de la boue qu'ils ont mise dans une boîte de Petri et placée dans le récipient de l'une des larves. Nous avons voulu vérifier la réaction de cette dernière aux éléments provenant de la nature. Le petit dragon s'est précipité avec le plus grand plaisir dans la boue, et la boîte de Petri lui a aussi plu car il a pu se cacher dessous. Comme les protées anguillards se sentent bien lorsqu'ils se serrent contre les pierres, nous avons préparé aussi pour les autres des cachettes en verre où ils se « reposent » volontiers. 

14. juillet

168E JOUR

Le petit Jojo a éclos ! Le dernier petit dragon ! Nous l'appelons Jojo parce que quand il était encore dans son œuf, il pendait d’une pierre au bout d’un fil fin et se balançait.  Un jour avant, c'est Počasne (« Lambin ») qui a éclos ! Lui, il a voulu vraiment bien vérifier s'il valait la peine de sortir de son enveloppe. Nous avons remarqué que les deux dernières larves ressemblent aussi, tant par leur taille que par leur développement, à celles qui ont éclos plus tôt. Nous concluons qu'elles ont « passé le terme » et se sont développées dans l'enveloppe comme si elles étaient déjà dehors. 

20. juillet

174E JOUR

Les petits dragons ont faim. Il y a cinq jours, nous avons pour la première fois offert aux quatre larves les plus grandes et les plus vieilles un véritable festin – des vermisseaux délicieux. Deux d'entre elles les ont mangés avec grand plaisir. Bien que presque tous les protées aient toujours des réserves de jaune d'œuf, le fait qu'ils mangent signifie qu'ils se développent dans le bon sens.  Dans les jours suivants, nous avons aussi offert des vermisseaux à d'autres larves, et nous sommes ravis que certaines d'entre elles se soient attaquées à leur proie comme l’auraient fait de terribles dragons.

28. juillet

182E JOUR

Des doigts, des petites pattes et des lignes mystérieuses. Certains de nos petits dragons ont déjà trois doigts sur leurs pattes postérieures, et leurs pattes antérieures se forment et deviennent plus longues. Aujourd'hui, un des petits dragons a levé sa tête pour la première fois, nouveau signe de développement. Ils développent manifestement leur instinct de chasse. Maintenant, ils détectent déjà des vermisseaux à distance, ils s'approchent d'eux lentement et les mangent rapidement. Soyez attentif, le petit dragon est sympathique, mais il peut aussi vite vous saisir ! 

16. août

201ER JOUR

Les bébés dragons maigrissent : c’est une phase tout à fait normale de leur développement, car nos larves grandissent en longueur, et certaines mesurent même déjà plus de trois centimètres de long. Les bébés dragons les plus développés ont déjà des jambes fonctionnelles. C’est-à-dire dix doigts, quatre petites pattes, et ils explorent déjà leur environnement. Maintenant, ils utilisent aussi leurs deux pattes arrière pour chasser les vers, car elles leur permettent déjà de se déplacer. Chaque jour qui passe, les explorateurs les plus développés ressemblent de plus en plus à la maman dragon et grandissent très vite. Alors, chers bébés dragons, n’hésitez pas à doubler sur la voie de gauche, tout en restant prudents, et bonne chance à vous !

22. novembre

298E JOUR

Même si depuis quelques mois, les bébés dragons semblent capter toute l'attention, nous n'avons pas pour autant oublié nos « dragons » adultes. Mais le travail avec eux est déjà bien rodé, et ils sont beaucoup moins exigeants que les petits « monstres ». Il faut régulièrement nettoyer leurs aquariums, les nourrir et aussi leur parler de temps en temps, quand personne ne nous entend. J Pour que nos protées anguillards savourent un succulent festin, composé d'amphipodes, nos deux biologistes doivent se retrousser les manches, chausser leurs bottes et se mettre à l'eau pour pêcher les amphipodes dans un ruisseau. Et comme nous ne devons pas apporter de dangereuses matières étrangères dans l'aquarium, ils doivent trier soigneusement les amphipodes avec une paille. Une tâche difficile, mais amusante aussi. Et qui se fait dans le froid, en cette fin d'automne. 

01. décembre

307E JOUR

Alors que les protées anguillards adultes se régalent d'amphipodes toutes fraîches, les bébés dragons profitent de leur royaume caché. Nous procédons toujours de la même manière pour leur alimentation, et nous leur ajoutons les « meubles » favoris, des pierres, pour qu'ils puissent se cacher. Tous mesurent déjà au moins 5 cm. Nous leur souhaitons de continuer à grandir comme ils l'ont fait jusqu'à maintenant. 

31. décembre

337E JOUR

Dîner gargantuesque, danse, fête toute la nuit et feux d'artifice. Cela vous rappelle certainement votre Saint-Sylvestre. Pour les bébés dragons, c'était pareil. 7 mois après la (première) éclosion, ils mesurent jusqu'à 6 centimètres, c'est-à-dire qu'ils sont 3 fois plus grands qu'à la sortie de l'œuf. Ils sont entrés dans la nouvelle année avec la chance de leur côté, et nous espérons qu'elle continuera à les accompagner. Nous vous souhaitons une bonne année depuis le nid souterrain des dragons. 

13. janvier

250E JOUR

Deux petits protées ont créé la panique. Nous avons observé l'apparition de points blancs sur la tête des deux protées les plus âgés. Tant que nous ne les avons pas examinés de près, nous ne savions pas exactement de quoi il s'agissait. Nous étions donc inquiets qu'ils aient un problème. Alors vendredi en fin d'après-midi, au lieu de rentrer chez eux pour se blottir sur le canapé, les membres de l'équipe sont retournés dans la grotte, la boule au ventre. Les Dr Mali et Dr Sessions ont également bravé la tempête de neige pour venir les rejoindre depuis Ljubljana. « Ils grandissent » : voilà le diagnostic officiel de notre équipe. Les points blancs ne sont manifestement dus qu'à la perte du pigment que nous avions déjà annoncée. En une année, les « points blancs » recouvriront complètement leur corps et les jeunes changeront de « couleur ». Ils ressembleront alors encore plus à leurs parents. En effet, la pigmentation diminue progressivement lors de la phase juvénile, jusqu'à disparaître complètement. Une nouvelle formidable, mais aussi difficile : le temps file, ils deviendront de vrais dragons trop vite.

30. janvier

367E JOUR

Les bébés dragons font la fête ! Il y a exactement un an, nous trouvions le premier œuf sur la vitre du grand aquarium d'exposition de la grotte. Aujourd'hui, 21 jeunes protées mesurent déjà 6 centimètres. À leur éclosion, ils avaient seulement deux pattes avant avec deux rainures pour les doigts, et deux pattes arrière avec des bourgeons de doigts. Aujourd'hui, les 4 pattes sont développées et portent au total 10 doigts. La tête d'aspect ramassé à l'éclosion s'est allongée et a aujourd'hui la forme d'un bec de canard. La pigmentation disparaît progressivement, et les yeux sont toujours visibles. Lorsqu'ils sortent de l'œuf, la bouche des protées est dépourvue d'ouverture et porte des ébauches de dents ainsi qu'une réserve de jaune d'œuf. Aujourd'hui, il n'y a plus de jaune d'œuf. Les petits dragons ont un instinct de chasse bien affirmé et ils savent attraper leurs proies rapidement et énergiquement, comme vous pouvez le constater ici : https://www.youtube.com/watch?v=GP0xltqovrA

10. février

378E JOUR

Il y a un peu plus d'un an, les trois membres de l'équipe de la grotte de Postojna ont vu leur mission complètement changer. En effet, depuis le 30 janvier 2016, leurs journées ne commencent plus du tout de la même manière. Depuis un an maintenant, la chef de l'équipe et du laboratoire souterrain Katja Dolenc Batagelj commence sa journée de travail en observant les bébés dragons dans le laboratoire, tandis que les deux biologistes se chargent d'apporter la nourriture vivante aux jeunes protées anguillards. Et même après une année, l'équipe continue de se rendre chaque jour dans le laboratoire pour surveiller le développement des 21 jeunes protées, elles les nourrit (tous les trois jours), change leur eau et veille à ce qu'ils bénéficient de conditions de vie idéales. D'après les experts, le laboratoire de la grotte de Postojna connaît un succès exceptionnel et établit de nouvelles références dans le domaine. Compte tenu du grand nombre de protées qui ont survécu, il est actuellement considéré comme le meilleur laboratoire de grotte au monde. Nous souhaitons donc au laboratoire et à son équipe bonne chance et beaucoup de succès avec les bébés dragons ! :)

30. mai

487E JOUR

Joyeux anniversaire, petits dragons ! Dans la grotte de Postojna, nous sommes en train de préparer le gâteau d'anniversaire pour fêter la première année des petits protées. En effet, c'est il y a exactement un an, le 30 mai 2016, qu'a éclos notre premier bébé dragon. Les autres petits l'ont rejoint au cours des 8 semaines suivantes, le dernier ayant vu le jour le 14 juillet. Aujourd'hui, 21 « bébés dragons » grandissent remarquablement dans le laboratoire de la grotte, qui attire les éloges des spécialistes. Tous mesurent plus de 7 centimètres, leur corps et leur tête sont allongés, leurs pattes avant et arrière comptent respectivement 3 doigts et 2 doigts. Ils se distinguent des protées anguillards adultes par leur taille, leurs petits yeux, et leur pigment qui a déjà commencé à disparaître. Au cours des prochaines années, leurs yeux se recouvreront de peau, leur pigment disparaîtra progressivement, et leur corps s'allongera. Les petits protées atteindront leur maturité sexuelle au cours des 14 prochaines années, et ils vivront au moins 100 ans – au moins c'est ce qu'on leur souhaite. Bonne chance, petits dragons !

03. août

552E JOUR

Mesures, observations, photographies... Les bébés dragons, qui ont déjà un an, ont reçu la visite d'une équipe complète d'experts venus évaluer leurs progrès. Verdict : ils sont en bonne santé, ont de l'appétit et sont très bien développés. Les petits protées mesurent entre 7,5 et 8 centimètres, ce qui signifie qu'ils ont grandi de 5 à 6 centimètres en un an. Leur peau est toujours un peu pigmentée, mais les petits yeux pigmentés qui les différencient des protées adultes vont bientôt « disparaître ». Les yeux mesurent actuellement 0,5 millimètres de diamètre, mais la cornée s'est un peu épaissie et n'est plus aussi translucide qu'auparavant. Lorsque les yeux seront complètement recouverts de peau, nos petits dragons seront devenus de vrais dragons. :)

Bonjour le monde !

Lundi 30 mai, le premier bébé dragon est sorti de son œuf dans l'obscurité de la grotte de Postojna, sous les yeux émerveillés de ses admirateurs du monde entier.